Animal

Canards des Bastions

Après les oies du Capitole, y aurait-il eu les canards des Bastions ? Des récits de l’Escalade parlent en effet d’un envol de canards lors de la fameuse nuit du 11 au 12 décembre 1602, qui aurait peut-être alerté les sentinelles genevoises…

Les récits de l’attaque de Genève par les Savoyards la nuit du 11 au 12 décembre 1602 mentionnent que « quelques canards du fossé s’envolent à l’approche du détachement d’assaut, troublant le silence d’un bruit d’aile intempestif ».

Simon Goulart (1543-1628), pasteur au temple de Saint-Gervais au moment des faits, raconte dans son Vray discours de la miraculeuse délivrance envoyée de Dieu à la ville de Genève, le 12 jour de décembre 1602 que l’envol se produisit un peu après la relève de la sentinelle de la tour de la Corraterie qui eut lieu vers 23h00. L’alarme étant donnée à 2h30, cela semble trop tôt pour l’historien Paul-Frédéric Geisendorf (1910-1965), qui souligne dans L’Escalade de Genève - 1602 : histoire et tradition, paru en 1952, à propos de l’envol des canards « Mais c’est là un incident fréquent, qu’une simple loutre, ravageant et cherchant sa proie, peut produire. Au sommet des murailles, personne ne s’inquiète. Et le silence retombe ». Nul ne sait si cet envol aura un effet sur les événements ultérieurs.

Bien que les récits parlent de canards, l’existence du bastion de l’Oye pourrait laisser penser que des oies étaient présentes en ces lieux. Rien n’est moins sûr selon Claude Bonard, historien et membre de la Compagnie de 1602, qui n’a pas trouvé mention dans les ouvrages traitant de la construction des fortifications, les raisons de la dénomination du bastion de l’Oye. La plus probable reste que « Oye », du saxon aujo (prononcer a-ou-yo), désigne simplement « quelque chose sur l’eau » ou « dans l’eau ».
Les dimensions réduites des douves laissent penser que les canards, probablement des Canards colverts Anas platyrhynchos, n’étaient pas sauvages mais domestiques.

Informations complémentaires

Type: Animal

Matériaux: Animal taxidermisé

Date: 2013

Auteur(s): Karl von Linné

Origine: Suisse

Description de la ressource:

Canard Colvert mâle taxidermisé en vol.

Format: 50 cm x 70 cm x 40 cm

Numéro d'inventaire: MHNG OIS 1987.069

Mots-clés: Oiseau, Canard

Retrouvez cette œuvre

Thème

Partager
Thématique
L'Escalade

« Pour chanter les exploits - Des vaillants Genevois - Du temps de l’Escalade », les institutions dévoilent des pans de l’histoire de Genève.

24 oeuvres
Explorez

Les œuvres similaires

Collection d'oeufs

La collection d’œufs extraordinaire de l’ornithologue amateur Werner Haller, avec plus de 30'000 pièces.

La collection d’œufs extraordinaire de l’ornithologue amateur Werner Haller, avec plus de 30'000 pièces.

Emeu de Baudin

Unique spécimen au monde du fameux Emeu de Baudin, aujourd'hui disparu.

Unique spécimen au monde du fameux Emeu de Baudin, aujourd'hui disparu.

Vautour percnoptère

Le plus ancien spécimen de vautour collecté dans le bassin genevois en 1819.

Le plus ancien spécimen de vautour collecté dans le bassin genevois en 1819.

Porte-traîne lesbie

Un colibri choisi par sa femelle en fonction de la taille de sa queue, trois fois plus longue que son corps.

Un colibri choisi par sa femelle en fonction de la taille de sa queue, trois fois plus longue que son corps.

Paradisier bleu

L’art de la séduction par le maître en la matière, le Paradisier.

L’art de la séduction par le maître en la matière, le Paradisier.

Pic à bec ivoire

Cet oiseau a au bois une relation aussi intime que vitale.

Cet oiseau a au bois une relation aussi intime que vitale.