Animal

Emeu de Baudin

L’Emeu de Baudin est une espèce d’oiseaux disparue, dont il ne reste qu’un seul spécimen connu au monde. Il est un exemple extraordinaire de la collection d’oiseaux du Muséum de Genève, de loin la plus grande de Suisse et l’une des plus importantes d’Europe.

L’Emeu de Baudin Dromaius baudinianus est une espèce de petit émeu qui vivait paisiblement sur l’île des Kangourous, quelques kilomètres au large des côtes australiennes. Jusqu’à ce que les premiers européens y débarquent en janvier 1803 à bord du Géographe, un vaisseau commandé par le capitaine Nicolas Baudin (1754-1803). Deux émeus sont alors capturés et l’un d’eux est ramené vivant à Lorient, le 25 mars 1804.

 

Ce dernier a ensuite été transféré à Paris, où il est mort en 1822. Dans l’intervalle, l’espèce s’éteignait dans son île d’origine, sous la pression de la chasse pratiquée par les premiers colons. Par chance, cet individu au destin unique a été taxidermisé puis vendu pour 150 francs en 1828 à ce qui était alors le Musée académique de Genève, ancêtre de notre actuel Muséum. Son squelette a été préparé à part et reste visible au Muséum de Paris.

 

Des radiographies pratiquées en 2019 sur l’Emeu de Baudin du Muséum ont montré qu’il ne contenait aucun os. Son bec est en bois sculpté, et toute la structure interne est en bois maintenu par des clous et du fil de fer. Les analyses génétiques pratiquées sur l’Emeu de Baudin –à partir d’échantillons de peau du dessous de ses pattes – le placent très près de l’actuel Emeu d’Australie Dromaius novaehollandiae.

 

Les ancêtres de l’Emeu de Baudin sont probablement restés isolés sur l’île des Kangourous après la remontée du niveau de la mer il y a environ 100'000 ans, une durée au cours de laquelle leur taille n’a cessé de décroître.

Informations complémentaires

Type: Animal

Matériaux: Animal taxidermisé

Date: 1803

Auteur(s): Nicolas Baudin

Origine: Australie

Numéro d'inventaire: MHNG 629.041

Mots-clés: Australie, Île, Oiseau, Espèce disparue

Retrouvez cette œuvre

Thème

Partager
Thématique
32 incontournables

Connaissons-nous seulement ce qui fait l’essence, la beauté, la qualité des institutions culturelles de la Ville de Genève? Les histoires qui sont les leurs ? C’est un voyage à la rencontre des trésors les plus précieux, des fleurons de nos collections, auquel nous vous invitons. 

32 oeuvres
Explorez

Les œuvres similaires

Collection d'oeufs

La collection d’œufs extraordinaire de l’ornithologue amateur Werner Haller, avec plus de 30'000 pièces.

La collection d’œufs extraordinaire de l’ornithologue amateur Werner Haller, avec plus de 30'000 pièces.

Vautour percnoptère

Le plus ancien spécimen de vautour collecté dans le bassin genevois en 1819.

Le plus ancien spécimen de vautour collecté dans le bassin genevois en 1819.

Porte-traîne lesbie

Un colibri choisi par sa femelle en fonction de la taille de sa queue, trois fois plus longue que son corps.

Un colibri choisi par sa femelle en fonction de la taille de sa queue, trois fois plus longue que son corps.

Paradisier bleu

L’art de la séduction par le maître en la matière, le Paradisier.

L’art de la séduction par le maître en la matière, le Paradisier.

Pic à bec ivoire

Cet oiseau a au bois une relation aussi intime que vitale.

Cet oiseau a au bois une relation aussi intime que vitale.

Riji, nacre gravée

Quand la nacre australienne de l’amulette, gravée en symbole de fertilité, séduit l’élu de son cœur.

Quand la nacre australienne de l’amulette, gravée en symbole de fertilité, séduit l’élu de son cœur.

Edgar Aubert de la Rüe
Portrait d’un véritable explorateur des années 192...

Portrait d’un véritable explorateur des années 1920 photographié aux Iles Kerguelen.

Archipel de Kerguelen
Une carte de l'île française la plus australe et d...

Une carte de l'île française la plus australe et désolée, réalisée par l’ingénieur-explorateur Edgar Aubert de la Rüe.