Institution: Musée Ariana
Objet

Ecritoire « Nativité »

Cette étonnante écritoire en faïence italienne est ornée d’une scène de la Nativité en ronde-bosse. De part et d’autre de l’Enfant Jésus, on trouve un porte-plume et un récipient renfermant le sable pour sécher l’encre. Sur le devant, le contenant pour l’encre. La technique de la faïence ne permet pas un modelage très précis.

À la fois objet utilitaire et objet de décoration, avec son groupe figuré purement ornemental, cette écritoire en majolique (faïence italienne du 16e siècle) modelée en ronde-bosse est une pièce étonnante. La représentation de la scène de la Nativité est complète avec, flanqués de part et d’autre de l’Enfant Jésus, Marie et Joseph nimbés. A l’arrière, le bœuf et l’âne sont dans l’étable.

 

L’écritoire elle-même est composée d’un large encrier supporté par deux lions, d’un porte-plume et d’un récipient à sable. Le tout est recouvert d’un émail à base d’étain, sur lequel un décor est peint aux oxydes métalliques qui souligne et rend vivant le modelage. Au fil du temps, cet émail s’est désolidarisé par endroits de la terre cuite. Cette altération est visible sur le vase destiné à contenir le sable. L’inscription : « Verbum charo factum est de Virgine Maria » attribue définitivement cet objet au domaine religieux.

 

Cette écritoire n’est pas un modèle unique. Des variantes sont conservées dans des institutions publiques (musées de Sèvres, Faenza, Naples, Londres ou Cambridge) ainsi que dans des collections privées. D’abord considéré par Gustave Revilliod comme provenant d’Urbino, puis longtemps donné à Faenza, cet encrier est désormais attribué, grâce à une variante signée conservée au Musée des arts décoratifs de Budapest, à Nicola da Manzoni, actif à Colle Val d’Elsa en Toscane.

Informations complémentaires

Type: Objet

Matériaux: Céramique

Date: 1509

Auteur(s): Giovanni di Nicola Manzoni

Contributeur(s): Stanislas Anthonioz, Isabelle Naef Galuba, Ana Quintero Pérez, Hélène de Ryckel, Anne-Claire Schumacher, Stéphanie Weinberger

Origine: Italie

Lieu d'origine:

Colle Val d'Elsa, Toscane

Description de la ressource:

Faïence (Majolique), décor peint en polychromie de grand feu

Format: Haut. 23, larg. 21, prof. 20 cm

Numéro d'inventaire: AR 4092

Mots-clés: Enfant, Noël

Mentions obligatoires: Collection Musée Ariana, Ville de Genève

Publications

 - Blaettler, Roland. Musée Ariana Genève. Zürich/Genève, Musées suisses, 1995, p. 26, repr. coul.
 - Wilson, Timothy. Elisa Paola Sani. Le maioliche rinascimentali nelle collezioni della Fondazione Cassa di Risparmio di Perugia, t. II. Perugia, 2007, pp. 54-65 fig. 4
 - Mariaux, Pierre-Alain. La Majolique, La faïence italienne et son décor dans les collections suisses, XVe-XVIIe siècles. Genève, Skira, 1995, p. 114

Retrouvez cette œuvre

Thème

Partager
Thématique
Ages de la vie: l'enfance

Genève, ville où l’on pense l’enfant est certainement un slogan adéquat lorsque l’on observe le nombre de pédagogues et d’institutions engagés en faveur de l’éducation. À commencer par Jean-Jacques Rousseau.

20 oeuvres
Explorez

Les œuvres similaires

Momotaro chevauchant son chien
Il était une fois le Tom Pouce japonais et sa...

Il était une fois le Tom Pouce japonais et sa force prodigieuse.

Enfant jouant dans des trompes
Quand l'enfant joue en marge du rituel sacré à Mad...

Quand l'enfant joue en marge du rituel sacré à Madagascar.

Jeune garçon à la moto
Un jeune garçon amazonien posant près de sa moto j...

Un jeune garçon amazonien posant près de sa moto jouet.

Portraits d’enfants

Miniature d’un portrait familial par l’artiste et père, Pierre-Louis Bouvier.

Miniature d’un portrait familial par l’artiste et père, Pierre-Louis Bouvier.

Enfance

L’enfance comme une saison du 18e siècle, imaginée par Lancret.

L’enfance comme une saison du 18e siècle, imaginée par Lancret.

Oeuvre
Enfance
L’Education d’Emile

Emile, libéré de son joug, œuvre pour une éducation bienveillante.

Emile, libéré de son joug, œuvre pour une éducation bienveillante.

Assiette polaire

La peinture multiplie ses supports et trouve dans l’assiette une œuvre polaire.

La peinture multiplie ses supports et trouve dans l’assiette une œuvre polaire.

Mise en scène familiale
Quand les enfants de la famille joue le jeu du pho...

Quand les enfants de la famille joue le jeu du photographe.

Rythmique enfantine

Une poésie rythmique inspirée à Genève.

Une poésie rythmique inspirée à Genève.

Jeux de construction

Lorsque les jeux deviennent des outils éducatifs.

Lorsque les jeux deviennent des outils éducatifs.

Vermillon Extaze

Transformation enfantine en accroche de celui qui le regarde.

Transformation enfantine en accroche de celui qui le regarde.

Enfance révolutionnaire
L’autoportrait de l’artiste à l’heure de la révolu...

L’autoportrait de l’artiste à l’heure de la révolution culturelle