Tableau

Sabina Poppaea

Lors de son entrée au Musée d’art et d’histoire en 1839, la "Sabina Poppæa" a été considérée comme une œuvre mineure appartenant à l’école vénitienne ou à l’«École de Titien». Aujourd’hui, elle fait partie des œuvres majeures de la collection. Elle a été léguée par Jean Jaquet (1754-1839), célèbre sculpteur et ornemaniste genevois, auteur notamment des boiseries du salon du château de Cartigny présentées au musée. 

Avec "Sabina Poppaea", portrait imaginaire de l'impératrice Poppée, le Musée conserve l'un des chefs-d'oeuvre de l'Ecole de Fontainebleau. Cette effigie de la seconde femme de Néron faisait probablement partie d'un cycle consacré aux épouses d'empereurs romains ou d'une galerie de Femmes Fortes.

 

Diane de Poitiers, la célèbre maîtresse du roi de France Henri II, aurait servi de modèle à cet artiste de l'entourage de François Clouet, peintre français renommé pour ses portraits de personnalités de la cour, à moins que les traits de cette ancienne courtisane ne trouvent leur source dans un tableau de Léonard de Vinci, aujourd'hui perdu et ayant appartenu à François Ier.

 

Le peintre fait surgir sa figure à mi-corps, violemment éclairée, d'un fond sombre et neutre. Favorisant de saisissants effets de transparence, l'étoffe de "gaze à la romaine" recouvrant sa nudité, évoque la description de cette impératrice qui apparaît voilée en public dans les Annales de l'historien romain Tacite. Elle est représentée à distance, derrière un parapet de pierre et un cartouche dont on relèvera l'ombre portée. Cependant, au-delà d'un mouvement de pudeur, le geste de ses bras semble mettre en relief le sein droit pointé vers le spectateur.

 

Le modelé du visage est très précis, tandis que les parties du corps couvertes par le voile sont plus libres. Ces dernières sont à peine esquissées, très différentes du sfumato et de la pose très minutieuse de la couleur du visage.

Informations complémentaires

Type: Tableau

Matériaux: Huile sur bois

Date: 1550-1560

Auteur(s): Auteur inconnu

Origine: France

Description de la ressource:

Huile sur panneau de bois

Format: Haut. 82.5 cm ; Larg. 66 cm

Numéro d'inventaire: 1841-1

Mots-clés: Femme, Erotisme

Retrouvez cette œuvre

Thème

Partager
Thématique
L'art de la séduction

Quand l’art et la nature révèlent l’amour et le désir, naît un jeu de séduction entre les créations et celles et ceux qui les regardent. Une parade amoureuse qui se raconte au cœur de Genève.

21 oeuvres
Explorez

Les œuvres similaires

Masque tlingit

Un masque de femme tlingit d’Alaska destiné aux cérémonies traditionnelles.

Un masque de femme tlingit d’Alaska destiné aux cérémonies traditionnelles.

Accessoire
Masque tlingit
Figures enlacées

Les "Figures enlacées" de Dominique Fontana bercées par les vagues du lac Léman depuis des décennies. 

Les "Figures enlacées" de Dominique Fontana bercées par les vagues du lac Léman depuis des décennies. 

Tschin-Ta-Ni

Découverte du plus ancien établissement de vente de thé à Genève, encore en activité.

Découverte du plus ancien établissement de vente de thé à Genève, encore en activité.

Femmes de M. le Comte
Le harem imaginaire offert par Valérie de Gasparin...

Le harem imaginaire offert par Valérie de Gasparin à son mari Agénor.

Lièvre galant

L’art de la séduction d’un lièvre par l’inimitable assiette parlante.

L’art de la séduction d’un lièvre par l’inimitable assiette parlante.

Flèche d'eau

Cette femme-fleur se dévoile et séduit avec grâce jusqu’aux animaux qui l'entourent.

Cette femme-fleur se dévoile et séduit avec grâce jusqu’aux animaux qui l'entourent.

Mitre des maquerelles
Une mitre dénonçant le proxénétisme à Genève au 16...

Une mitre dénonçant le proxénétisme à Genève au 16e siècle.

Quenouilles

Une série de quenouilles finlandaises, comme présents de convoitise.

Une série de quenouilles finlandaises, comme présents de convoitise.

Instrument
Quenouilles
Tableau scolaire

Et si les contes s’apprenaient à l’école grâce à un tableau ?

Et si les contes s’apprenaient à l’école grâce à un tableau ?

Enfance

L’enfance comme une saison du 18e siècle, imaginée par Lancret.

L’enfance comme une saison du 18e siècle, imaginée par Lancret.

Oeuvre
Enfance
Torses

Les torses nus captés par Nicole Hassler comme accélérateur artistique du désir.

Les torses nus captés par Nicole Hassler comme accélérateur artistique du désir.

Photographie
Torses
Pieds bandés

Les pieds bandés, en boutons de lotus, symbole d’érotisme chinois.

Les pieds bandés, en boutons de lotus, symbole d’érotisme chinois.

Accessoire
Pieds bandés